UFC-Que Choisir Clermont-Ferrand

INFORMER

DÉMARCHAGE TELEPHONIQUE

Bloctel n’a rien changé

On aurait rêvé qu’il fonctionne, qu’il mette un coup d’arrêt définitif aux appels indésirables. Finalement, Bloctel n’aura été qu’un espoir déçu de plus. Sur le papier, le dispositif était pourtant prometteur. Mais, pour que le système fonctionne, il aurait fallu que la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) procède à des contrôles suffisants et que des sanctions dissuasives soient prononcées, ce qui n’a pas été le cas.

Le harcèlement continue

Entre colère et fatalisme, tous les témoins ou presque qui nous ont écrit racontent leurs ras-le-bol à l’égard de ces appels qui les dérangent au quotidien, et déplorent l’absence de mesures concrètes pour lutter efficacement contre ce fléau.

Des pistes pour diminuer la pression

En attendant que les pouvoirs publics et les professionnels prennent enfin les choses en main, chacun peut de son côté, tenter de se protéger. S’il n’existe pas de solution miracle, il est néanmoins possible d’agir.

Utiliser un bloqueur d’appels

Ils s’appellent Clibase ou Call blocker et, de l’avis de ceux qui les utilisent, ces petits boîtiers permettent réellement de diminuer le nombre d’appels. Il suffit de les brancher sur la ligne entre la box (ou la prise murale) et le téléphone, puis de les paramétrer. Les bloqueurs d’appel servent également, en appuyant sur un bouton, à faire en sorte que le dernier numéro entrant ne puisse plus rappeler. Ces systèmes ne sont toutefois pas infaillibles. Certains sont en rupture de stock.

Profiter des services proposés par son opérateur

Free met à la disposition de ses abonnés Freebox un système de blocage des numéros. Les abonnés Orange (ligne classique et Live box), eux, peuvent bénéficier du système Stop Secret qui oblige les correspondants dont les numéros sont masqués à confirmer leur identité à voix haute.

Laisser le répondeur faire son travail

Beaucoup ont opté pour cette solution simple mais toutefois pas sans défaut. Le téléopérateur vous considérera comme absent et vous rappellera ultérieurement.

Changer de numéro

C’est la base. N’indiquez votre numéro de téléphone que si c’est vraiment nécessaire. Vérifiez que vos données ne seront pas transmises à des tiers. Elles risqueraient d’être revendues à des sociétés spécialisées dans la constitution et la vente de fichiers.

Ne pas diffuser son numéro

C’est une solution radicale, mais efficace

Demander à ne plus figurer dans l’annuaire

Il est également possible de faire en sorte que seuls le nom et la première lettre du prénom apparaissent

Bien réagir quand on est démarché

Raccrocher le combiné n’est pas forcément la meilleure attitude à adopter. Le téléopérateur vous rappellera plus tard. Il est préférable d’attendre qu’il se présente et expose le sujet de son appel avant de lui dire non de manière ferme et définitive.

S’inscrire à Bloctel

Même si le dispositif présente peu d’efficacité, s’y inscrire ne coûte rien. Qui plus est, on ne désespère pas qu’il fonctionne un jour.

Le député, Pierre Cordier vient de déposer une proposition de loi reprenant l’essentiel des mesures réclamées par l’UFC-Que Choisir.

Exemple : – Il faudrait l’accord express des consommateurs avant d’utiliser leurs données personnelles à des fins commerciales.

– Mise en place d’un indicatif unique afin que les particuliers puissent repérer plus facilement les appels à vocation commerciale.

Même catégorie

APPLICATION QUELCOSMETIC

28 novembre 2018