UFC-Que Choisir Clermont-Ferrand

CAMPAGNES NATIONALES, INFORMER

GRAND DÉBAT NATIONAL

Le succès de la Contribution des Consommateurs appelle une Loi Consommation

Alors que la première étape du Grand Débat s’est achevée, l’UFC-Que Choisir rend publics aujourd’hui les résultats de la Contribution des Consommateurs pour libérer 9 milliards d’euros de pouvoir d’achat, que plus de 100 000 consommateurs ont soutenu. Les résultats montrent que leurs attentes sont fortes, tant en termes de pouvoir d’achat que d’émergence d’une consommation plus durable. L’association remet aujourd’hui les résultats au gouvernement, et l’appelle à mettre en chantier dès cette année la loi Consommation qui manque à ce quinquennat.

LE PLEIN SOUTIEN DES CONSOMMATEURS

Ce sont plus de 102 000 consommateurs qui ont signé, en un mois et demi, la Contribution des Consommateurs pour demander, dans le cadre du Grand débat national, la mise en œuvre d’une politique ambitieuse en faveur du pouvoir d’achat. Le Plan présenté par l’UFC-Que Choisir repose sur trois principes directeurs. Il s’agit tout d’abord de proposer des mesures concrètes et expertisées, à même de s’attaquer aux niveaux de prix lorsqu’ils sont excessifs en raison d’un manque de concurrence ou d’une régulation défaillante. L’accent a par ailleurs été mis sur les dépenses contraintes (alimentation, santé, énergie, banque, etc.). Enfin, le plan proposé est sans coût pour les finances publiques. Les douze mesures proposées permettraient au total plus de 9 milliards d’euros de gain de pouvoir d’achat par an.

 

 Soumise au vote des consommateurs, qui devaient choisir les trois mesures prioritaires à leurs yeux, la Contribution de l’UFC-Que Choisir permet de mettre en évidence les attentes réelles de la population. Parmi les douze mesures, cinq se sont détachées nettement. La mesure plébiscitée est environnementale : l’application stricte du principe « préleveur – pollueur – payeur » pour l’eau potable, que plus d’un consommateur sur deux appuie (54 %), qui permettrait de favoriser efficacement la réduction de l’usage des pesticides dans l’agriculture tout en faisant économiser un milliard d’euros par an aux consommateurs. La limitation des dépassements d’honoraires suit, prioritaire pour 42 % des votants. Deux mesures portant sur les prix des produits alimentaires sont également fortement soutenues, notamment la répercussion contrainte sur les prix en rayon des baisses des cours des matières premières agricoles (40 %). Enfin, la suppression des commissions d’intervention en cas d’incident bancaire est urgente pour 32 % des consommateurs. A elles-seules, ces mesures généreraient 5,6 milliards d’euros de gain de pouvoir d’achat ! Plus largement, les consommateurs s’inscrivent résolument dans une démarche de consommation durable, respectueuse de la santé et de l’environnement, et qui garantisse à tous, où qu’ils se trouvent sur le territoire et quels que soient leurs revenus, l’accès aux biens et services essentiels.

LE CLASSEMENT COMPLET DES 12 MESURES :

 1  Appliquer strictement le principe « préleveur-pollueur-payeur » pour l’eau potable

 2  Limiter les dépassements d’honoraires médicaux

 3  Répercuter les baisses des cours des matières premières agricoles sur les prix en rayon

 4  Annuler le relèvement du seuil de revente à perte, qui gonfle les marges de la grande distribution

 5  Supprimer les commissions d’intervention en cas d’incident bancaire

 6  Allonger la durée de garantie légale en fonction de la durée de vie des produits

 7  Faciliter la comparaison et le changement d’assurance

 8  Encadrer les loyers dans toutes les zones tendues

 9  Faire varier les aides à la rénovation énergétique en fonction du niveau de performance et non des équipements

 10  Simplifier le changement de banque avec la portabilité du numéro de compte bancaire

 11  Libéraliser la vente de pièces de carrosserie automobiles

 12  Réformer l’apprentissage de la conduite pour baisser le prix du permis

Même catégorie

FACEBOOK CONDAMNE

25 mai 2019