UFC-Que Choisir Clermont-Ferrand

ACTIONS LOCALES, AL UFC-QUE CHOISIR CLERMONT-FERRAND

EUROPÉENNES : PRIORITÉS CONSOMMATEURS PUYDOMOIS

LES CONSOMMATEURS PUYDOMOIS FIXENT LEURS PRIORITES !

À l’approche des élections européennes, le 26 mai prochain, l’UFC-Que Choisir du Puy de Dôme publie les résultats de l’enquête exclusive menée auprès des habitants d’Auvergne Rhône Alpes sur leurs préoccupations et attentes consuméristes pour l’Europe de demain.  Alors que l’élection européenne est un sujet d’intérêt fort pour les sondés (90%) seuls 10% estiment que leurs droits de consommateurs sont assez défendus à l’échelon européen, et surtout 90% indiquent être insuffisamment informés des lois votées par le Parlement européen. Ils appellent clairement les prochains élus à un sursaut consumériste en leur fixant trois priorités très clairement définies : Sécurité sanitaire, alimentaire, développement durable 

Parmi les 9 thématiques consuméristes proposées[1], les Puydômois mettent clairement en avant -et de loin- la lutte contre les substances chimiques indésirables (87%), suivie de la sécurité alimentaire (75%). Le développement durable et le climat sont sur la 3eme marche du podium des priorités (76%). Au-delà des secteurs prioritaires, les répondants ont plébiscité des propositions concrètes.

Substances chimiques : La lutte contre les substances chimiques indésirables doit passer par un renforcement de l’indépendance des autorités de contrôle et des études scientifiques (44%), un étiquetage des produits plus explicite (96%), et un encadrement strict des perturbateurs endocriniens en application du principe de précaution (98%).

Alimentation : pour un Nutri-Score obligatoire Concernant l’alimentation les répondants exigent (96%) de rendre l’imposition du Nutri-Score obligatoire à l’échelon européen, afin de simplifier la lecture et la compréhension de l’étiquetage nutritionnel, et d’inciter les professionnels à améliorer la composition de leurs produits.

Durabilité des produits : contre l’obsolescence organisée, 5 propositions concrètes : Dans l’objectif d’une réelle durabilité des produits, les consommateurs Puydômois proposent que les constructeurs conçoivent des produits plus durables, réparables dès l’origine (97%) mais également de rendre obligatoire la disponibilité des pièces détachées (96%). Pour renforcer la durabilité, ils proposent d’étendre la garantie légale de conformité en fonction de la durée de vie des produits (96%).

Plus généralement, alors que l’Union européenne multiplie les textes d’harmonisation maximale empêchant les Etats membres d’adopter des législations plus contraignantes, la quasi-totalité des répondants (84%) exige que l’on revienne, quel que soit le secteur, à une logique d’harmonisation minimale laissant une marge de manœuvre supplémentaire aux Etats membres. L’objectif est de permettre une meilleure protection et défense des intérêts des consommateurs français.

Forte des résultats de cette enquête, l’UFC-Que Choisir, membre fondateur du Bureau européen des Unions de Consommateurs (BEUC) qui a défini 5 priorités pour ces élections, va interpeller les têtes de listes et candidats pour faire rentrer ces sujets au cœur de leur programme. Vous pouvez par ailleurs tester vos connaissances sur l’action européenne en matière de consommation (sur le site quechoisir.org).

Daniel BIDEAU

 

[1] Les 9 thématiques par ordre alphabétique. L’accès géographique aux soins, le développement durable et le climat, la lutte contre les substances chimiques indésirables, la lutte contre l’obsolescence programmée des produits, la mise en place d’un recours collectif européen, la protection des données personnelles et de la vie privée, la régulation bancaire et financière, la régulation de l’intelligence artificielle, la sécurité alimentaire.

Même catégorie

TARIFS ADHÉSION

15 mai 2019