UFC-Que Choisir Clermont-Ferrand

AL UFC-QUE CHOISIR CLERMONT-FERRAND, HABITAT, INFORMER

ACHAT FENÊTRES

ACHAT DE FENÊTRES

Où acheter ses fenêtres ? Plutôt en magasin ou plutôt dans les foires et salons, qui se tiennent un peu partout au printemps ? Sans idées préconçues, des enquêteurs de l’UFC-Que Choisir ont arpenté les stands et poussé la porte de magasins d’enseignes. Ils se présentaient à chaque fois avec la même demande, remplacer leurs fenêtres en simple vitrage par des double vitrages très isolants.

Ceci nous a permis de comparer les prix et la performance des modèles proposés, avec des surprises à la clé.

LE DEVIS

Il a été souvent difficile à obtenir ! Seuls Caséo et Lapeyre ont donné entière satisfaction. À la fin de notre enquête, le prix moyen constaté sur devis, pose comprise, est de 7 400 €, soit une fourchette de 4 722 € à 14 069 €. Le prix moyen donné à l’oral est de 8 600 €, soit de 4 400 € à 18 500 €.

LA VMC

Quand on remplace d’anciennes fenêtres par des modèles performants, la condensation et les moisissures sont garanties si le logement n’a pas de VMC. Les professionnels doivent se préoccuper de sa présence. Or, 94 % des vendeurs sur les foires n’ont pas posé la question ; 73 % des vendeurs en magasin non plus. Tryba l’emporte sans briller (36 % de vendeurs), alors que Monsieur Store et K par K font à peine mieux que les commerciaux des salons.

LES PRIX

En magasins d’enseignes ou dans les foires, nos enquêteurs demandaient un devis pour 6 fenêtres et 3 portes-fenêtres très performantes en PVC en donnant toujours les mêmes dimensions. Les écarts de prix sont faramineux entre enseignes, et même entre magasins d’un réseau. Le Caséo de Coutances, dans la Manche, est 17 % plus cher que celui de Granville situé à seulement 30 km de là ! Chez Lapeyre, qui pratique des prix compétitifs, le magasin de Cabriès, dans les Bouches-du-Rhône, fait trois fois la culbute à 16 286 € ! Les disparités existent d’ailleurs dans toutes les enseignes, parfois autant que sur les foires ou dans les commerces indépendants, alors que c’est nettement moins attendu pour des magasins qui portent le même nom. Les fourchettes constatées :

  • Caséo : de 4 722 à 7 471 € ;
  • Lapeyre : de 4 996 à 7 496 € (hors devis de plus de 16 000 € à Cabriès) ;
  • Art et fenêtres : de 5 700 à 9 758 € ;
  • Lorenove : de 6 300 à 8 828 € ;
  • Terre de fenêtres : de 5 300 à 7 620 € ;
  • Magasins indépendants : de 4 697 à 13 647 € ;
  • Monsieur Store : de 6 373 à 9 082 € ;
  • K par K : de 9 510 à 12 500 € ;
  • Tryba : de 9 290 à 14 069 € ;
  • Foires et salons : de 5 275 à 11 800 €.

LA PERFORMANCE THERMIQUE

La performance thermique s’exprime par le coefficient Uw. Plus il est faible, plus c’est isolant. Une fenêtre est dite performante à 1,3 maximum, très performante à 1,1. Ce critère est essentiel. Les enseignes notées ★★★ proposent 1,3 maxi dans tous leurs magasins, c’est moins uniforme ailleurs.

LES APPORTS SOLAIRES

Plus il y a d’apports solaires, moins on a besoin de chauffer en hiver. L’été, il suffit de fermer les volets pour éviter la surchauffe. Le facteur solaire, noté Sw, est compris entre 0 et 1. Le minimum à exiger est de 0,3. L’apport solaire est bien plus important à 0,47. À part dans le Sud où on préfère s’en protéger, les apports solaires sont précieux.

 

NOS CONSEILS

Changez vos fenêtres en hiver, quand la moindre infiltration d’air se sent, surtout pas en été.

Refusez le triple vitrage. C’est un surcoût et il limite trop les apports solaires. À réserver à la façade nord, surtout quand on se trouve en région froide.

Exigez un coefficient thermique, Uw, de 1,3 maximum, l’idéal étant 1,1.

Misez sur un facteur solaire, Sw, d’un minimum de 0,3, plutôt de 0,4 à 0,5 pour augmenter les apports solaires gratuits.

Pour l’étanchéité à l’air (A), la résistance à l’eau (E) et au vent (V), demandez le classement AEV
Air : de A1 à A4, il faut au moins A3.
Eau : de E1A à E9A. Optez à minima pour E5A.
Vent : de VA1 à VA5. VA2 ou VA3 conviennent souvent. En bord de mer venté, en zone de mistral ou de tramontane VA4 s’impose.

Faites mentionner les indispensables joints d’étanchéité à poser entre le châssis et le bâti sur le devis.

Négociez ferme : le tarif correct pour une fenêtre en PVC est de 300 € HT/m2, pour une porte-fenêtre il est de 220 € HT/m2

 

 

 

 

Même catégorie

HORAIRES UFC AOUT

19 juin 2019
FACEBOOK CONDAMNE

FACEBOOK CONDAMNE

25 mai 2019